Découvrez nos différentes marques, en cliquant sur les logos en bas de page.

Newsletter :


Revue de Presse
polars.pourpres.net Négre du flic : Un très bon roman noir, pétri de qualités littéraires et humaines.

Rémi Martingon est journaliste et également « nègre », à savoir « écrivain de l’ombre ». Son éditeur lui a confié la tâche de rédiger la prétendue autobiographie de René Courtois, un gendarme. Ce dernier s’est illustré en reprenant, presque à titre personnel, l’enquête quant à l’affaire de la disparition de la petite Irène Fraq, et que l’on n’a jamais retrouvée. Mais une nouvelle brutale vient chambouler les plans de Martingon : Courtois vient de se suicider. Et si l’auteur, pour achever le livre déjà bien entamé, menait sa propre investigation ?

Jérémy Bouquin, à la bibliographie déjà imposante et dont on avait particulièrement apprécié son Règlements de contes, nous est revenu en 2016 avec ce roman noir. Dès les premiers chapitres, les premiers paragraphes, les premières phrases, l’auteur nous bouscule avec son style si particulier et sa cadence de narration : des phrases courtes qui claquent, souvent verbales, des dialogues justes, et un entrelacs de propos où chaque mot est soigné, juste, évident. Tout au cours du récit, pas le moindre temps mort ni fusillade : il s’agit d’une histoire particulièrement crédible, foncièrement (in)humaine, où les comportements de tous les protagonistes sont éclatants. Rémi Martingon est fort sympathique en journaliste usé qui tente de joindre les deux bouts, divorcé et père de Max, un adolescent parfois difficile. Les autres personnages, de Jules, l’autre reporter, à Claude Girard, collègue du gendarme, en passant par Odette, l’aimable vieille dame qui loge Martingon, et la famille de la disparue, sont ciselés avec une belle sobriété, ce qui n’empêche nullement l’habile mise en lumière d’attitudes plausibles. Mais celui qui retient le plus l’attention, c’est le défunt. Était-il borné ? Antipathique ? Obnubilé par des mirages ? Ce qui se dit de lui dans le village de Vineuil, de la part des uns et des autres, et de ce qu’apprendra notre écrivain de l’ombre constituera autant de pièces d’un puzzle qui s’agencent avec adresse et intelligence. On est vite sidéré par la façon, si fluide, si naturelle, qu’a Jérémy Bouquin de nous mener d’un bout à l’autre de son opus, sans le moindre effet facile ni recherche du rebondissement à l’américaine. Pourtant, le lecteur est ferré, appâté par cette histoire qui intrigue et qui, même si l’auteur pourra éventuellement le démentir, rappellera furieusement de sinistres faits divers comme l’affaire Grégory Villemin, la traque d’Emile Louis menée par le gendarme Christian Jambert, ou encore l’histoire de Dieter Krombach. Et il y a la révélation : sombre, froide, brute, abrupte, si dérangeante que l’on se demande où s’arrête la fiction et où commence la réalité, à moins que ça ne soit l’inverse. Seul véritable défaut de cet ouvrage : le nombre absolument catastrophique de coquilles qui le polluent.

Un très bon roman noir, pétri de qualités littéraires et humaines. On ne remerciera jamais assez Jérémy Bouquin de nous avoir offert un tel bouquet de fleurs du mal en nous ayant épargné les épines du voyeurisme et du malsain.


LE NÈGRE DU FLIC - Jérémy BOUQUIN LE NÈGRE DU FLIC - Jérémy BOUQUIN
14,00 €




BOUQUIN Jeremy
Voir la biographie




Loiret.fr L'Envers de la charité par Pascal GRAND

Antoine Léonard Toussaint, chirurgien juré auprès du bailliage d’Orléans, est invité, suite à la publication de son Traité de chirurgie judiciaire à l’usage des chirurgiens jurés à donner des cours au collège de chirurgie de Lyon.

Au même moment, le recteur Coudurier, chargé de l’apothicairerie de l’hôpital de la Charité, est assassiné. On demande à Toussaint d’enquêter. Ce meurtre est-il lié à celui du recteur Lefebvre, responsable de la pharmacie également, survenu six mois plus tôt ? S’agit-il d’un trafic de drogue ? Les deux meurtres sont-ils liés ?

Toussaint mène ses investigations aidé du commissaire Bernardin, de Pierre Michelet, un jeune apothicaire et d’Hortense, sa femme, féministe avant l’heure ! « Ils étaient mariés depuis un an, et il avait eu tout le loisir de découvrir le caractère impétueux, la nature fougueuse et passionnée de la jeune femme, traits de caractère qui l’avaient séduit, il en convenait. »

la charité

Voici les ingrédients d’un bon polar historique qui se déroule au XVIIIe siècle. Pascal Grand nous livre ici un roman particulièrement agréable à lire, qui équilibre parfaitement suspens, petite et grande histoire. On en redemande ! 

L'Envers de la Charité, le deuxième roman policier historique de Pascal Grand a reçu le prix Canut 2020.


L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND
14,00 €




GRAND Pascal
Voir la biographie




Dans Police nouvelle : Il était un petit navire

une police nouvelleInformations police


IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL
14,00 €




NARVAL Jack
Voir la biographie




Informations Police : Il était un petit navire de Jack NARVAL

Informations police


IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL
14,00 €




NARVAL Jack
Voir la biographie




https://polars.pourpres.net : Mystères solognots, Le Message du marais de Nicolas Ménard

Des événements inquiétants se multiplient en Sologne, non loin du village de Chaumont-sur-Tharonne : Firmin Lefoix, surnommé « père Corbeau », grand amateur de légendes locales disparaît alors qu’il était lourdement handicapé par un AVC. Un prêtre échappe de peu à une tentative de meurtre perpétrée par un colosse aux allures d’homme préhistorique, ce dernier tuant à la machette deux gendarmes. Les Rocheval sont massacrés et leurs corps jetés dans un marais. Que se passe-t-il dans cette région habituellement si calme ? Pourquoi un tel déferlement de barbarie ? L’ancien lieutenant Bastien Guilian, déjà accaparé par la gestion du parc animalier de Montivilliers va mener l’enquête.

Lire la suite...


LE MESSAGE DU MARAIS - Nicolas MÉNARD LE MESSAGE DU MARAIS - Nicolas MÉNARD
14,00 €




MENARD Nicolas
Voir la biographie




K-libre : Il était un petit navire

article Klibre


IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL
14,00 €




NARVAL Jack
Voir la biographie




Les mystères de Paolo Debenetti : La Conjuration des masques de Jean-Marie PALACH

« Une véritable calamité ! ». Paris est secoué par une série de meurtres qui semblent viser des énarques que l’on retrouve égorgés et nus, un masque de type vénitien sur le bas-ventre. Mise sur l’enquête, Clémence Malvoisin, policière à la brigade criminelle et directrice de la section décentralisée de l’Est parisien, ainsi que son équipe, se rend compte que ces fameux masques, la signature du tueur en série, sont inspirés de l’œuvre de Paolo Debenetti, un obscur peintre du XVIe siècle. La moisson de cadavres n’est pas terminée et l’assassin n’a pas encore livré la réelle nature de sa croisade.

Jean-Marie Palach signait cet opus en 2012, son premier ouvrage d’ailleurs, et l’on se régale d’un bout à l’autre. D’une écriture épurée qui n’empêche nullement de beaux moments de littérature, l’auteur s’illustre avec cette intrigue de prime abord classique mais qui réserve néanmoins de beaux rebondissements. Clémence, en enquêtrice hésitant quant à la suite de sa carrière, compose un personnage fort sympathique, d’autant qu’elle est entourée de seconds bien campés et dont l’humour vient nuancer la noirceur de l’intrigue. On retiendra également le personnage de Langlade, commandant vieille France, vivant dans un immense appartement avec sa mère sur l’Île Saint-Louis, et qui fréquente des sites pédophiles sur son propre ordinateur professionnel. L’histoire nous mènera aussi à Venise et à Bruxelles au gré d’une traque bien menée, sans la moindre surenchère d’hémoglobine ni pyrotechnique. Si le scénario paraît un peu trop facile au cours des deux premiers tiers, le dernier lâchera quelques astucieux rebondissements, notamment sur l’un des crimes et, surtout, quant au mobile du criminel. Jean-Marie Palach se paie ainsi le luxe d’un beau twist, se nourrissant d’un passé certes fictionnel mais joliment trouvé, offrant un sorte d’histoire-miroir dont l’écho tonnera quatre siècles plus tard.

Un roman bien plus original que ce que son amorce ne le laissait présager, habile et ne versant jamais dans l’excès ni le déploiement stérile d’effets outranciers. On ne peut donc que chaudement remercier Jean-Marie Palach pour sa retenue et, dans le même temps, tout aussi chaudement conseiller la lecture de ce livre policier.


LA CONJURATION DES MASQUES, Jean-Marie PALACH LA CONJURATION DES MASQUES, Jean-Marie PALACH
14,00 €




PALACH Jean-Marie
Voir la biographie




OUEST FRANCE : Un nouveau thriller publié par le discret enquêteur de la police judiciaire de Caen

Ouest France mars 22


IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL
14,00 €




NARVAL Jack
Voir la biographie




Des Détails suivront sur Polars pourpre

Vincent Lutz a tout pour être heureux : jeune, cardiologue réputé, vivant en couple avec une femme qui le comble, de l’argent, rien ne vient entacher son enchantement. Mais un jour, il reçoit un curieux message dans une enveloppe : « Bonjour Vincent, je viens te prévenir d’une horrible catastrophe. Des détails suivront ». D’abord circonspect, Vincent en vient à prendre peur quand ces courriers se multiplient, augurant du pire pour la suite, d’autant que l’expéditeur en vient à se manifester : les courriers suivants sont signés de sa propre main et semblent venir du futur.

Voilà un pitch assez déroutant et qui, dans le même temps, intrigue autant qu’il allèche. Et en un peu moins de deux cents pages, Michel Kopp nous convainc. Le style de l’auteur, assez sec, nous fait découvrir le bonheur vécu par Vincent ainsi que son entourage, principalement des camarades officiant dans la médecine, et à qui il va expliquer cette étrange histoire de missives. A la manière de Patrick S. Vast, l’auteur s’y connaît en rouages : il accumule les engrenages, les fait s’emboîter les uns aux autres avec la patience d’un horloger roué, et l’ensemble de la machinerie commence à s’animer. Pas le moindre temps mort, et le suspense s’accroît : à mesure que les divers protagonistes, parfois empêtrés dans des affaires intimes, certes périphériques à l’écart de l’intrigue principale mais qui donnent un peu de chair à ces protagonistes tout en creusant de potentielles pistes, nous sont présentés et s’ébattent, la tension devient de plus en plus forte. Et ces lettres ne cessent de devenir de plus en plus inquiétantes à mesure que les prophéties qui y sont écrites se réalisent. Un patient qui décède lors d’une opération, un accident de voiture : Vincent a-t-il réellement rédigé ces messages depuis le futur et découvert un moyen de les expédier dans le passé ? Non content de bâtir un récit appétissant, Michel Kopp retombe sur ses pattes dans l’explication finale, ou, plus exactement dans le dénouement en deux temps. Une résolution intéressante, frappée au coin du bon sens et amplement crédible, qui se double d’un épilogue inattendu et qui parachève l’ensemble de son histoire d’un rebondissement croustillant.

Un opus particulièrement réussi, fondé sur un synopsis séduisant, et dont la conclusion est tout aussi piquante.


DES DÉTAILS SUIVRONT - Michel KOPP DES DÉTAILS SUIVRONT - Michel KOPP
14,00 €




KOPP Michel
Voir la biographie




Radio Évasion : Il était un petit navire, un roman bien troussé dit Jean-Noël Levavasseur
Un livre de première bourre !

 


IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE - Jack NARVAL
14,00 €




NARVAL Jack
Voir la biographie




Réglement de contes sur Polars pourpre
Barbouzeries et autres tours de cochons

Le baron Sylvestre Perodin est attaqué à son domicile orléanais par trois inconnus dont les cagoules imitent des faciès de cochons. Ce magnat était alors avec une prostituée obèse, le spécimen dont il raffole, et une vidéo où on le voit dans le plus simple appareil est postée sur Internet. Son garde du corps est abattu. Pour mener l’enquête, Philippe Grenier, de la DCRI, et le capitaine Thomas Gambert. Mais l’affaire s’avère rapidement bien plus sombre, et nos deux limiers, si différents l’un de l’autre, vont affronter des forces manipulatrices issues à la fois des milieux anarchistes, des mercenaires et des renseignements généraux.

Jérémy Bouquin nous offrait en 2012 cet opus noir et de grande qualité. Dès l’entame, on est pris par la construction soigneuse de l’auteur, sa plume maîtrisée, son art consommé pour les dialogues qui claquent, et les personnages croustillants. Du duo d’enquêteurs, c’est surtout Philippe Grenier qui retient l’attention : âgé, les poumons mités par les cigarettes qu’il s’envoie comme d’autres respirent, vivant à l’état de SDF dans son break transformé en logis de fortune, encore manœuvré par le général Crépin, et au trouble passé de barbouze habitué aux coups de force au nom de la sacrosainte raison d’État. L’intrigue se révèle bien plus riche et glauque que ne le laisse présumer l’entame et le résumé : si nos trois petits cochons – surnom donné aux malfaiteurs qui vont également braquer un casino – peuvent de prime abord faire sourire voire rire, l’investigation mettra en lumière le revers peu reluisant de la république, des magouilles politiques aux emplois réservés aux nervis censés servir la cause de la nation, en passant par des exécutions – pardon, des neutralisations – afin de taire certains secrets trop sulfureux. Jérémy Bouquin noue des liens avec d’autres de ses œuvres, comme Le Printemps des barges ou Le Nègre du flic où l’on retrouve Remy Martingon, journaliste qui apparaît dans cette histoire. Le final, loin d’être convenu, se montre aussi noir que l’ensemble du livre, avec quelques rebondissements bien sentis et l’envie d’applaudir l’ensemble de ce roman où l’écrivain Jérémy Bouquin se distingue avec lard et la manière.

Un ouvrage fort et prenant, dont le titre n’est pas sans rappeler les meilleurs jeux de mots de la série du Poulpe. Si l’ensemble est de la pure fiction, impossible de ne pas penser à l’affaire Pierre Goldman, ou à la société militaire privée Academi, anciennement « Blackwater », quand est ici mentionnée l’entreprise de mercenariat « Eau trouble ». Mais bien évidemment, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite…


RÈGLEMENTS DE CONTES - Jérémy BOUQUIN RÈGLEMENTS DE CONTES - Jérémy BOUQUIN
14,00 €




BOUQUIN Jeremy
Voir la biographie




sur la page facebook Pavillon noir et ci-dessous : les 20 règles pour écrire un roman policier ou thriller...

page facebook annonce

Lire la suite...





Pascal Grand reçoit le Prix Canut pour L'Envers de la Charité

Le Prix Canut est décerné par la « République des Lettres et des Canuts » à Pascal Grand pour L’Envers de la Charité, Pavillon noir. Cette association du quartier de la Croix-Rousse récompense ainsi chaque année un livre consacré à Lyon, aux Lyonnais... et pour cause.

 

L’Envers de la Charité, Pascal GRAND Lauréat 2020 PRIX CANUT

Deuxième opus des aventures d’Antoine Léonard Toussaint, le roman policier historique L'Envers de la CharitédePascal GRAND a obtenu le Prix CANUT 2020, décerné par la "République des Lettres et des Canuts". Cette association du quartier de la Croix-Rousse récompense chaque année un livre consacré à Lyon, les lyonnais etc.Alors que le premier volet des aventuresdeToussaint (De sucre et de sang) se déroulait à Orléans, offrant untableau vivant de la société d’Ancien Régime à travers l’industrie de raffinage du sucre et de la batellerie de Loire...... Ce second volet se déroule à Lyon, et c’est la société lyonnaise du XVIIIe siècle qui sert de cadre à l’intrigue:passion du jeu, du théâtre, mais aussi condition sociale des ouvriers en soie, monde de la prostitution. Ce secondouvrage, comme dans le premier déjà, offre un tableau saisissant de la médecine avant les découvertesscientifiques majeures du XIXe. Cadre de l’Éducation nationale, Pascal Grand est lyonnais; il a vécu vingt-cinq ans à Orléans avant de revenirs’installer dans sa ville d’origineprix canut 2020


L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND
14,00 €




GRAND Pascal
Voir la biographie




Progrès de Lyon : Pascal GRAND est le 28e prix Canut

Le Progrès de Lyon


L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND
14,00 €




GRAND Pascal
Voir la biographie




Pascal GRAND lauréat 2020 du PRIX CANUT

prix canut 2020


L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND
14,00 €




GRAND Pascal
Voir la biographie




polars.pourpres.net : Ah, tu verrat, tu verrat…

Une drôle d’histoire, que celle à laquelle est confronté William Carvault. Agent immobilier dans le Berry après avoir renoncé à sa carrière de détective privé, voilà qu’il apprend la disparition du docteur Zircantec, lié à une maison de retraite. Il faut dire que la compagne de William, Heike, est policière. Mais comme les choses simples semblent rarement se présenter sur la route de notre brave héros, voilà que d’autres éléments troublants viennent complexifier l’affaire.

Après Choc Berry Blues et Connexions tragiques, voici le troisième opus de Luc Fori consacré à William Carvault. Un brave type, d’ailleurs. Plein de bonnes intentions, gentiment gaffeur, affublé d’une compagne capable de sacrés coups de sang et d’un beau-fils sévèrement ancré dans l’âge bête, amateurs de chanteurs classiques du rock et du folk, il a le don de se mettre dans des situations pas possibles tout en étant capable d’éclairs de lucidité. Le titre de l’ouvrage est en soi un avertissement : on est dans le cocasse, le décontracté, l’aimablement gaillard. Il y a en effet dans ce livre de l’humour à tous les étages, aussi bien dans les dialogues que les descriptions de personnages et les situations. C’est un régal de bonhommie que de le voir s’adresser à Suzanne, sa secrétaire qui aurait pu être si désirable si elle n’avait pas été aussi ingrate, ou à Thomas, son beau-fils, apte à tomber entre les griffes de caïds de la cité finalement pas aussi venimeux que ça. Enquêtant sur la disparition de ce toubib dont le nom sonne comme celui d’un médicament, William va connaître, en vrac, la joie de la baignade dans le lisier, tenter d’aider un copain ayant reçu une improbable contredanse au volant de sa deux-chevaux, essuyer des coups de feu, affronter le poison, etc. Une version bien berrichonne et burlesque des Douze Travaux d’Hercule, qui n’engendre vraiment pas la mélancolie, et qui a en plus le tact de préserver une intrigue policière de bon aloi qui, sans être mémorable, se tient très bien.

Luc Fori nous gratifie d’un opus très divertissant, nous rappelant que le polar peut également avoir une vocation distractive. Une agréable tranche de rigolade, histoire de rompre avec le régime des thrillers nerveux et des livres trop saignants voire présomptueux. Et des tranches comme ça, on en redemande.


SI LES PETITS COCHONS TE MANGENT PAS - Luc FORI SI LES PETITS COCHONS TE MANGENT PAS - Luc FORI
14,00 €




FORI Luc
Voir la biographie




https://polars.pourpres.net : La Nuit des poupées de Guy TRISTAN

Langon sur Cher, un petit village non loin de Romorantin. Un entomologiste aux allures de SDF, Alexandre Farge, est obligé de faire une halte en raison d’une panne de sa deux-chevaux. Mais est-ce réellement le hasard qui a contraint cet inconnu à s’arrêter ici ? Un crime datant de vingt ans pourrait bien rouvrir ses plaies et libérer une vague de violence.

Ce roman de Guy Tristan est une délicieuse découverte. L’auteur communique son amour des mots grâce à de jolies phrases, belles et poétiques, travaillées et si agréables à lire. L’intrigue, également intéressante, oscille entre l’univers de Georges Simenon et celui de Claude Chabrol, avec cette faune si particulière de notables de province prêts à tout pour protéger un lourd secret collectif dont ils ne sont guère fiers et qu’ils souhaitent ne pas voir déterré. Et la venue de ce pauvre hère, captivé par l’étude des carabes, sera le détonateur venant mettre le feu à un explosif trop longtemps enfoui. Guy Tristan décrit avec intelligence ses personnages, leurs attitudes, leurs zones d’ombre, et entretient habilement le suspense jusqu’aux dernières pages, avec de nombreuses références à l’adaptation cinématographique de La Nuit du chasseur de David Grubb émaillant le récit. Comme l’indique le titre, il y sera question de poupées (dont le ventre de l’une d’elles viendra offrir l’identité du tueur), mais aussi de cartes à jouer, avec des as laissés sur les lieux des crimes. Docteur, notaire, vedette locale de football, femme facile, etc. : tous les protagonistes seront, à un moment ou un autre, suspectés, avec la résolution finale, certes classique mais efficace. Tout au plus pourra-t-on reprocher à Guy Tristan cette propension à user de jolis termes qui nuisent, de temps en temps, à la crédibilité de certains dialogues, puisque tous les personnages en viennent à adopter la même élocution si littéraire.

Un ouvrage d’une très belle tenue, et qui, à défaut de révolutionner le genre, procure un savoureux moment de lecture.


LA NUIT DES POUPÉES - Guy TRISTAN LA NUIT DES POUPÉES - Guy TRISTAN
14,00 €




TRISTAN Guy
Voir la biographie




La chronique de Maud / « Les Lectures de Maud »

Mon avis : J’ai été ravie de retrouver William dans une nouvelle enquête. Toujours dans le Berry. Nous pouvons penser que cet ancien détective, devenu agent immobilier y coule des jours tranquilles, détrompez-vous !!! De nouveau il rempile pour de nouvelles aventures !

Un chef d’établissement pour personnes âgées réputé est assassiné. Toutes les pistes sont possibles, sa femme, la famille de patients… En parallèle un de ses amis veut vendre la maison de son père, placée au milieu d’une porcherie, attention au vent qui tourne.

Un personnage à la fois attachant dans son ensemble, que ce soit dans son rôle professionnel ou dans sa vie privée. En aucun cas, ce n’est une vie paisible. Depuis plusieurs opus, nous voyons sa vie personnelle évoluer avec ses hauts et ses bas. Parfois, il est un peu pataud, maladroit mais toujours avec une volonté de bien faire et de sortir ses amis de situations parfois inexplicables.

Une enquête rondement bien menée au final inattendu et pour le coup, souhaitons-nous vraiment que les coupables soient arrêtés ?

Un sujet qui divise est très abordé dans ce livre, je vous laisse le découvrir par vous-même.

Encore une fois, l’auteur a su me conquérir, un langage particulier, un style très reconnaissable mêlant humour et sarcasmes, mais toujours aussi attrayant. On ne s’en lasse pas. J’avais beaucoup apprécié les deux premiers et celui-ci les rejoint. Il ne m’en reste plus qu’un sous le coude, après Monsieur l’Auteur il va falloir en écrire d’autres !!!! Un très bon polar en cette fin estivale qui saura vous emporter !!!

Résumé : « Dans le cochon, tout est bon ! » Pas sûr se dit William Carvault en sortant de sa voiture et en respirant le moins possible pour échapper aux remugles fangeux de l’élevage industriel de son ami Robert… Drôle d’histoire en plus : un mort qui fait des excès de vitesse, une fille à moitié braque qui manque de vous écraser, l’élevage de porcs n’est vraiment pas un lieu de villégiature…sauf pour les deux sujets de sa Majesté qui ont décidé d’y poser leurs valises… Ils sont fous ces anglais, mais William n’en a cure : quand on est agent immobilier, on ne s’arrête pas à ce genre de détail !
Tombé par hasard au milieu d’une intrigue complexe mettant la police en échec, William va démêler une incroyable vérité.

A découvrir également du même auteur :

Choc Berry Blues

Connexions Tragiques


SI LES PETITS COCHONS TE MANGENT PAS - Luc FORI SI LES PETITS COCHONS TE MANGENT PAS - Luc FORI
14,00 €




FORI Luc
Voir la biographie




Le Furet égaré dans polars.pourpres.net/polar

Une mère de famille retrouvée morte dans le XVIe arrondissement à Paris en plein mois de janvier. Le capitaine Brunie et son jeune adjoint Marivaux recherchent son mari, Arnaud. L'homme, repéré en Isère, fuit la gendarmerie et tombe dans un lac. Affaire close ? Mais que contient cette étrange mallette retrouvée dans l'eau ? Qui est cet homme qui, bien plus tard, échoue aux portes d'un hangar, la mémoire éteinte... Et pourquoi cet acharnement à se rendre à Limoges, avec 7 en poche, à la recherche de son passé ? D'est en ouest, Brunie va parcourir les routes afin de répondre à ces questions, tandis qu'un mystérieux tueur agit dans l'ombre, coupant toutes les pistes possibles. Un seul but : stopper ce « furet baladeur » qui porte en lui la réponse à toutes ces questions. Un road movie haletant sur deux jours, une course en avant où l'enjeu est la vie même des participants...

 


LE FURET EGARÉ - Denis JULIN LE FURET EGARÉ - Denis JULIN
14,00 €




JULIN Denis
Voir la biographie




L'Envers de la Charité : Pascal GRAND sur RCF 69

 

 


L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND L'ENVERS DE LA CHARITÉ - Pascal GRAND
14,00 €




GRAND Pascal
Voir la biographie




- page 1 de 16